ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
07 Août 2007
Mise à jour le 07 Août 2007, 07:19
PDF
Imprimer
Envoyer
 
Après avoir été des stars locales ou stars arabes, certains de ces jeunes talents ont disparu dans la nature. Studio 2M, considéré comme l'évènement le plus fédérateur de l'été a pour objectif de révéler les jeunes talents de la chanson.

Le principe est simple, des jeunes Marocains sélectionnés dans les différentes villes du royaume et aussi parmi la communauté marocaine installée en Europe et en Amérique du Nord, viennent donner la pleine mesure de leur talent.

Pendant quatre semaines, ils évoluent sous le regard du public tout en essayant de gagner leur confiance et donc leur voix pour être célébrés talent de l'année.
{sidebar id=1}Une fois devenues lauréates de Studio 2M, ces jeunes starlettes bénéficient d'un single et un clip offerts par la chaîne. Deux produits qui leur font goûter les délices de la célébrité, mais la plupart d'entre eux plongent ensuite dans l'amertume de l'anonymat et la réalité décevante de la télé-réalité.


Parmi ceux-ci, on a pu découvrir en juillet 2004, Joudia de Marrakech. On se rappelle tous de sa forte présence sur la scène, de sa voix à la Edith Piaff, de ses couettes et de son look trendy grâce auquel elle a fait la Une des magazines. Après la réussite de ses deux premiers singles et ses concerts, où elle a partagé l'affiche avec les stars de la chanson française dont Charles Aznavour et Corneille, Joudia a disparu de la scène. Elle avait dit un jour dans une interview : "J'ai envie de vivre un peu la galère de l'artiste". Peut-être qu'elle n'a pas survécu… L'autre lauréat de la même édition, Aziz de Tétouan, est considéré, comme le grand «déçu de la bande». Après avoir été présenté au public comme le prochain rossignol marocain, Aziz chante actuellement dans des soirées privées et assure l'animation dans des cabarets et des restaurants.

Les lauréats de la deuxième édition, eux, ont été un peu plus chanceux. Mona, qui réside en Suède, a réussi à sortir un premier album qui sera suivi prochainement d'un deuxième. L'autre lauréat choisi par le public, Hatim Ammor, vient de signer un contrat avec la célèbre maison de production «Alam el Fan ». La même boîte produit pour de nombreuses stars de la chanson arabe, dont Samira Saed, Mostapha amar, Ehab Tawfik… Leila El Gouchi, qui avait remporté le grand Prix du jury, s'estime très heureuse de son passage à Studio 2M. « Je pense que mon passage à l'émission est très positif.

J'ai pu réaliser pas mal de choses.» En plus de ses deux singles marocains, la jeune chanteuse prépare actuellement son premier album qui comportera en plus de chansons marocaines d'autres interprétées en égyptien ainsi qu'une reprise du titre de Mahmoud El Idrissi, «Saâa saïda». Un album qu'elle a autoproduit malgré les nombreuses offres de production qu'elle a reçues.

Sur son refus de travailler avec des maisons de production étrangères, Laila EL Gouchi nous répond : « Il faut réussir et se faire connaître d'abord dans son pays. Notre pays regorge de talents. Nous avons de bons compositeurs, écrivains… il suffit juste d'avoir un peu de volonté. » Outre la musique, la jeune star s'est lancée dans une aventure cinématographique. Elle a en effet partagé l'affiche du téléfilm « Le toubib » avec Saâdallah Aziz et Khadija Assad.

De la même édition, le public a pu découvrir Halima Alaoui qui a laissé une bonne impression. Après sa brillante participation, elle a réussi sa conversion en devenant co-animatrice de l'émission «Ajial». Sur ce changement de cap, Halima nous explique : «mon travail de présentatrice ne m'a pas éloignée de la chanson. Au contraire, mon expérience à la télévision m'a permis d'avoir plus de confiance en moi et de mieux me présenter sur scène.

Jusqu'à présent, j'ai deux singles et je prépare un troisième qui sortira après Ramadan. C'est vrai que j'ai pris du recul par apport à la chanson, mais je me considère chanteuse plus qu'autre chose. » Une autre candidate de la 2e édition a été retenue pour travailler à 2M.

Il s'agit d'Amal El Ouazzani qui a marqué les téléspectateurs par son excellente interprétation de la chanson marocaine. Elle travaille maintenant dans l'administration de la chaîne.
Les lauréats de la dernière promotion de l'émission, Yassine, Imane et Hasna, ne se sont pas contentés des chansons produites par 2M ni de leur succès national, car tous les trois sont à la quête d'une réussite internationale. Selon Mustapha Ben Ali, directeur de 2M, Hasna aurait signé avec une maison de production arabe et Yassine avec un label parisien.

Sur la situation actuelle, Mustapha Ben Ali nous explique, «Studio 2M est considéré comme étant un révélateur de talents, pas plus. Notre mission est de faire connaître les jeunes talents et c'est aux autres de suivre. Il faut qu'il y ait une véritable industrie de musique avec des maisons de production, des studios d'enregistrement…».

Attendons donc de voir ce que deviendront les derniers révélés de Studio 2M, Leila, Marwane, Sabrine et Imane…

 

{sidebar id=2}

 

Source : Lematin

Actualité au Maroc