ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 

eMarrakech: Picasso détrôné, finalement, par Munch. La célèbre toile du peintre norvégien "Le Cri" a été adjugée 119,9 millions de dollars, mercredi soir, chez Sotheby's, à New York, devenant ainsi l'oeuvre la plus chère vendue aux enchères.

Le Cri de Munch
En effet,mercredi soir, Sotheby's a réalisé l'exploit de vendre pour 119,9 millions de dollars, une version du Cri réalisée en 1895. Le pastel devient, ainsi, l’œuvre d'art la plus chère jamais vendue aux enchères. Elle prend la première place devant le Nu, feuilles vertes et buste de Marie-Thérèse Walter adjugé pour 106,5 millions de dollars, en 2010 chez Christie's.

Le Cri est une icône appartenant à la mémoire collective, une œuvre expressionniste, symbolisant l'homme moderne emporté par une crise d'angoisse existentielle, et considérée comme l'œuvre la plus importante de l'artiste, souligneLe Figaro.

La maison de ventes aux enchères a refusé de donner le moindre indice sur l'identité de l'acquéreur et même sur le pays où aurait pu partir l’œuvre. Cependant, dans la salle, on murmurait déjà certains noms comme celui de Paul Allen, roi de l'informatique qui a cofondé en 1975, avec Bill Gates, la société Microsoft. Cet habitué des enchères est le 57ème homme le plus riche au monde, en 2011, avec une fortune personnelle de 13 milliards de dollars. Toutefois, le nom de l'acquéreur demeure inconnu.

Pour rappel, de cette vision apocalyptique d'Oslo, depuis la colline d'Ekeberg, l'artiste fera quatre toiles. L'une, un premier essai, est une tempera et crayon conservée à la Galerie nationale d'Oslo (91 × 73,5 cm).

L'autre, également un premier jet, est un pastel sur carton, au Musée Munch d'Oslo (74 × 59 cm). Et la troisième, plus aboutie, est une huile, tempera et pastel, également au Musée Munch (83,6 × 66 cm). Il restait la quatrième gardée au secret, pendant 70 ans, dans la collection de Petter Olsen. Le milliardaire norvégien la détenait de son père Thomas, ami et mécène de Munch qui acheta bon nombre d'œuvres de l'artiste.

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc