ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
06 Juillet 2007
Mise à jour le 06 Juillet 2007, 09:25
PDF
Imprimer
Envoyer
 

« On n'a rien décidé du tout, on subit un peu la situation. On a fait confiance à un photographe qui nous a trahi, malheureusement ça arrive, c’est les aléas du métier. Il y avait un photographe avec qui on a l’habitude de travailler, qui a couvert tous nos événements. C’est un mec à qui je fais confiance depuis longtemps et malheureusement je crois qu’il s’est fait niqué par les sirènes de Gala. » Sur RTL, Jamel Debbouzea accusé Gala dont il fait la Une cette semaine aux côtés de Melissa Theuriau d'avoir publié des photos non autorisées. A Marc-Olivier Fogiel, il a affirmé : « Je n’ai pas choisi de me mettre avec une fille publique, j’ai choisi de me mettre avec une fille. On est tributaire de ce système mais c’est le jeu. Si ça ne tenait qu’à moi, personne n’en entendrait parler. Maintenant on est obligé de se cacher quand on veut être un peu discret, c’est pas ma façon de vivre. J’ai toujours vécu les choses normalement librement, et je ne vais pas changer ma façon d’être.", indiquant par ailleurs qu'il allait attaquer le magazine "bien sûr".

Prisma Presse qui édite Gala tient à préciser après cette interview : " Concernant l’article paru dans Gala consacré à « Jamel et Mélissa : les photos de leur amour fou »,gala_debbouze.jpg l’éditeur de Gala tient à apporter les précisions suivantes : Les photographies de Jamel Debbouze n’ont en aucun cas été volées. Elles ont été négociées en toute légalité avec la société Kissman Productions, dont les dirigeants sont Jamel Debbouze et Atika Debbouze, sa belle-soeur."

Source : Gala

{sidebar id=2}

Actualité au Maroc