ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 
Kamal Hachkar, et l'histoire de la communauté juive au Maroc
L'histoire et la culture de la communauté juive continuent de laisser leur trace au Maroc. Kamal Hachkar revient, dans un entretien accordé Jewish News One, sur son film "Tinghir Jérusalem, les Échos du Mellah" qui évoque "l'histoire d'un monde qui a été effacé", un film qui est pour lui "un hymne à la pluralité des identités".

"En Europe, nous assistons à la montée du populisme et du racisme, alors que dans les pays arabes il y a une intolérance croissante liée à un mouvement d'extrémistes religieux." regrette Kamal Hachkar.

Concernant les protestations contre son film au Festival national du film de Tanger, le professeur d'Histoire a tenu à prôner la nouvelle Constitution marocaine qui "valorise le patrimoine juif comme faisant partie de l'identité marocaine, de l'identité berbère, ainsi que de l'identité andalouse", signalant que les réactions ont été bien positives malgré les quelques contestations.

L'historien estime, ainsi, que "l'histoire doit être enseignée pleinement dans les écoles", avec l'héritage juif, pour éviter cette "génération d'amnésiques au Maroc"; une amnésie "qui ne concerne pas seulement notre propre pluralité avec l'histoire juive, mais aussi avec toutes les communautés marocaines".

Il faut rappeler que malgré l'immigration massive des juifs du Maroc, beaucoup de Juifs d'origine marocaine continuent de sentir une connexion avec le pays, effectuant des pèlerinages et des recherches sur leur histoire, souligne le site.

Le site rappelle, finalement, que la politique de la porte ouverte aux Juifs pour retourner au Maroc ne peut que contribuer à renforcer les relations dans le pays. Ce qui peut rapprocher les communautés et apprendre leur histoire commune.

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc