ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 
“Hégire en Occident”de Fawzi Boubia aux Editions Chez Marsam : Un vibrant hommage à l’intelligence de tout bord
La culture a pour monture le pigeon messager. Il  nous éloigne et nous emporte loin, très loin, mais finit
toujours par nous ramener à domicile

Livre confession où Fawzi Boubia s’effeuille tel un artichaut pour nous livrer son cœur. Au commencement était le désir de devenir  allemand  pour «être un peu plus proche des génies de cette culture ouverte sur le  monde, tels que Goethe, Schiller, Beethoven ou Heine… ».  Hasard ou ironie de la providence, la concrétisation de ce désir coïncide avec la chute du mur de Berlin, c’est dire si l’ambiance générale est à la concorde, en somme l’alliée objective dans cette légitime démarche.  Malheureusement l’horizon de l’auteur s’ennuage de sombres découvertes, les unes  sous forme de préjugés foncièrement enracinés dans l’imaginaire occidental et qu’attestent les incidents de Hoyerswerda ou de Solingen, d’autres complaisamment enrobées de piètres pensées enfouies dans d’illustres écrits (Hegel et ses divagations sur la supériorité  allemande).  Grande est la déception, profonde est l’amertume ! S’ensuit un éveil de la raison qui confine les élans du cœur au rang de plates naïvetés. Belles naïvetés que ne perd nullement F.Boubia puisque loin de désespérer de l’Allemagne, le titre et le contenu de son livre, teinté d’admiration particulière, renvoient à Goethe. L’homme est un universitaire aguerri, un compagnon de livres, exquis et d’une rare gentillesse, et le rebelle en lui ne pourrait vaincre ni son universalité ni celle de sa discipline.     
Hégire en Occident est la version française d’un récit publié en 1996 en Allemagne. On suit l’itinéraire

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc