ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 
Diffusion ce soir sur 2M du téléfilm «Mabrouk Al Aid»: La rançon d’un sacrifice
Ce n’est un secret pour personne que la fête du mouton bouleverse chaque année les finances des familles en raison de son coût financier. Pour échapper au regard des autres et faire bonne figure, elles se lancent dans des aventures aux conséquences beaucoup plus chères que le prix d’un mouton.
C’est un peu de cela que «Mabrouk Al Aid», un téléfilm écrit et réalisé par Zakia Tahiri et Ahmed Bouchaala, raconte dans une comédie dramatique dont seul ce duo connaît les subtilités.
La projection en avant-première du téléfilm a eu lieu récemment dans un palace de Casablanca, en présence de l’équipe du film et de nombreux invités dont des cinéastes et comédiens.
La fête du sacrifice pointe à l’horizon. Mais pour Aziz, incarné sur écran par Abdou Mesnaoui, les préparatifs de la fête de l’Aïd sont loin de ce qu’il aurait souhaité. Cette grande fête religieuse rappelle une dure réalité qui pèse lourdement sur lui et sur ses chances d’offrir un mouton à sa famille. C’est qu’Aziz, tout comme son ami Fouad (Aziz Hattab), survivent d’expédients et de petites combines. Et s’offrir un mouton est un véritable supplice.
« La fête du mouton est une tradition au Maroc et dans tous les pays musulmans qui bouleverse chaque année notre quotidien, nos finances et nos croyances. C’est à qui va acheter le mouton. On avait très envie d’en parler d’autant plus que si tu n’achètes pas le mouton on te regarde de travers, pour les gens tu n’es pas un bon musulman. Alors que

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc