ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 
“Culture libre” s’élève contre les tentations obscurantistes
La culture est libre et doit le rester. Tel est le souhait du Collectif «Culture libre», structure militant pour la liberté de création et pour une culture libre, qui organise ce dimanche (à partir de 16h) des débats contradictoires autour de cette thématique, ainsi que des improvisations théâtrales et spectacles de musique, aux anciens Abattoirs de Casablanca.
Décliné sous le signe « Manbita Al A7rare », ce rendez-vous est l’occasion pour les membres dudit Collectif et le public de croiser leurs idées sur des questions touchant à la liberté artistique et culturelle. Face à la montée d’une certaine logique qui veut qu’il y ait deux cultures : une « propre », et l’autre non.  
«Nous sommes dans un pays plus ou moins conservateur. Et, parce que la création est le travail de l’artiste, nous montons au créneau chaque fois que la liberté de créer et de penser se trouvera menacée. Car, en s’immisçant dans l’art ou en voulant orienter le travail de l’artiste, on finit par tuer l’art», a confié à Libé Adel Essaadani, membre du Collectif et président du réseau africain Racines.
Par ailleurs, ce dernier estime qu’il est tout à fait logique et juste de « séparer le politique de l’artistique à défaut de séparer le religieux du politique. Si l’art répond à une commande des politiques, il  n’a plus d’utilité d’autant plus qu’il ne posera plus les questions et qu’on va rentrer dans l’uniformisation», poursuit-il. Avant d’ajouter : « Nous avons invité des membres du PJD à venir débattre avec nous de

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc