ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 
Crispations à Hollywood, déstabilisé par l’ascension du streaming

Les diffuseurs traditionnels d’Hollywood n’en finissent plus de voir leur modèle menacé par l’ascension des groupes de streaming, qui bousculent le secteur avec des abonnements à prix  sabrés pour des programmes haut-de-gamme à la maison. Tandis que les chaînes câblées payantes continuent à facturer plus de 50 dollars (44 euros) par mois pour l’accès à leurs paquets de programmes haut-de-gamme, y compris la diffusion à la demande d’un grand nombre de films ou de séries, Netflix, Hulu et Amazon proposent pour quelque 8 dollars par mois des séries ou films de grande qualité.
Les chaînes du câble “premium” sont peut-être encore reines pour la diversité de leurs offres de productions maison, notamment HBO (“Game of Thrones”, “Girls”, “True Detective”...), Showtime (“Homeland”, “The Affair”) ou  encore AMC (“Mad Men”, “Breaking Bad”, “The Walking Dead”...).
Mais les poids lourds du streaming (en flux sans téléchargement) leur font de plus en plus d’ombre: les séries de Netflix comme “House of Cards” et “Orange is the New Black” ou d’Amazon (“Transparent”, “Mozart in the Jungle”)  ont été plébiscitées par le public, la critique, et ont reçu une pluie d’Emmy Awards ou de Golden Globes. Quant à Hulu, il passe aussi à l’offensive avec notamment le lancement d’ici quelques jours de “The Path”, une ambitieuse production aux accents fantastiques avec Aaron Paul et Michelle Monaghan, sur le pouvoir de destruction des sectes.
La firme américaine de services de paiements Vindicia vient de publier les résultats d’une enquête sur 1.000 Américains qui souscrivent à au moins un service de programmes par abonnement: 45% ont cité les services de vidéo en streaming comme HBO Now, Netflix et Hulu comme les plus importants pour eux, et plus de la moitié des 20-39 ans, les fameux “millenials” courtisés par les annonceurs, les utilisent. Une autre étude menée par le cabinet de conseil LEK diffusée en janvier montrait une tendance similaire en Grande-Bretagne.  

Actualité au Maroc