ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 
Court métrage du jeune et talentueux réalisateur Hicham Lachri : “L’androïde”, une fable moderne ?
L’Androïde est une fable moderne,  une fable allégorique.  Comme tout le monde le sait :
«Une fable est un court récit écrit plutôt en vers qu’en prose et ayant un but didactique (qui comporte un enseignement, qui cherche donc à instruire). Elle se caractérise généralement par l’usage d’une symbolique animale ou avec des personnages fictifs, des dialogues vifs et des ressorts comiques. La morale est soit à extraire de l’implicite du texte, soit exprimée à la fin ou, plus rarement, au début du texte. Les fables les plus caractéristiques comportent un double renversement des positions tenues par les personnages principaux».
Si nous tenons compte de cette définition, il est pertinent de considérer ce court métrage comme une fable. En effet, tous les «ingrédients» ou les critères d’une fable s’y trouvent : des personnages fictifs, des animaux et même un certain nombre de personnages qui font partie d’autres expressions  plus ou moins artistiques, comme la bande dessinée ou le film d’animation.
Donc, il y a trois sortes de personnages qui composent la trame de ce court métrage : des personnages «humanoïdes» ; des animaux ; des personnages fictifs ou «cartoon».
Premièrement, il y a l’Androïde ou l’automate à forme humaine. Ce dernier est le produit de la femme. La femme détient autour de son cou (élément symbolique) la clef de la liberté, de la délivrance, du salut de l’homme (certains poètes disent que la femme est l’avenir de l’homme). En effet, l’homme ou l’Androïde est enchaîné à ce que nous pouvons appeler «le dépotoir de l’Histoire»

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc