ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
14 Juin 2008
Mise à jour le 14 Juin 2008, 12:04
PDF
Imprimer
Envoyer
 

pendant plusieurs longues heures. Tout le système d’information est hors service ce soir là : black out total. Sur les écrans, ca bug sérieusement. "Il est 23h45, et l’afficheur indique toujours un départ pour Marrakech à 22H10 ! On nage en plein délire électronique" témoigne un passager. Aucun dispositif d’information (humain, faute de technologie) n’est prévu pour informer les passagers sur la situation.

Sur place, c’est la cohue générale. Des passagers livrés à eux même, des enfants épuisés, des bagages qui s’entassent partout... Aucun interlocuteur (RAM et ONDA confondus) n’est dans les parages. La seule jeune hôtesse qui était derrière le comptoir d’enregistrement et visiblement débordé par le flot des protestations des passagers en colère a fini par délaisser son poste et disparaitre.

Joint par téléphone le soir même depuis le terminal sur le numéro d’information de l’ONDA, un responsable admet qu’il y à bien un problème d’affichage mais uniquement sur… les horaires des arrivées " Il n’y a aucun problème sur ceux des départs, rassure-il". On tente de lui expliquer que nous sommes sur place, le responsable affiche toujours son étonnement… " ça fait 2heures que je suis à l’aéroport, et a 10mn du décollage de l’avion que je dois prendre en partance à Oujda (vol de minuit), non seulement je n’ai aucune visibilité sur ce qui se passe dans ce bordel d’aéroport, mais on a trouvé tout de même le culot de me culpabiliser en prétendant que je suis arrivé en retard. C’est honteux. " témoigne, excédé, un autre passager.

Actualité au Maroc